Lecture français niveau intermédiaire: « Petit Pays », de Gaël Faye

English version below

Si vous cherchez un roman contemporain pas trop long, pas trop compliqué (phrases courtes, pas de passé simple et un niveau de vocabulaire standard) mais bien écrit, je vous recommande ce livre.

L’auteur est à l’origine un chanteur de hip hop dont le style de prédilection* est le slam (une sorte de poésie chantée sur un fond musical). Avant ce livre, il a aussi écrit une chanson qui s’appelle “Petit Pays”, que je vous invite à écouter, pour partager son amour pour son pays d’origine. 

Gaël Faye ressemble un peu à Stromae et, apparemment, les gens le confondent souvent dans la rue avec le chanteur belge connu mondialement. Cette ressemblance n’est pas surprenante quand on s’intéresse à leurs racines. Les deux sont métis*, viennent de la même région d’Afrique, et leur vie a été bouleversée à jamais* par la guerre au Rwanda et le génocide des Tutsis en 1993-1994. Stromae est né en Belgique d’un père belge (tué par la suite au Rwanda) et d’une mère rwandaise. Gaël Faye, qui a maintenant la trentaine*, est né au Burundi d’un père français et d’une mère rwandaise. En effet de nombreux Tutsis du Rwanda avaient été forcés de quitter leur pays suite à une autre guerre et s’étaient installés dans le petit pays voisin du Burundi où ils vivaient en exil. En 1995, pour fuir la guerre civile qui a éclaté au Burundi, sa famille a déménagé en France et s’est installée dans les Yvelines, en banlieue parisienne.

lecture francais intermediaire petit pays
To those who take a picture with me thinking I’m Stromae, please note the few differences 🙂

Ce roman nous en apprend plus sur l’atmosphère au Burundi avant la guerre et les changements graduels jusqu’à l’horreur du génocide mais c’est avant tout une histoire sur la vie de Gabriel, un gamin* d’une dizaine d’années, et sur la perte de l’innocence (un peu précipitée dans ce contexte). Ce n’est pas une autobiographie mais c’est fortement inspiré de la vie l’auteur qui utilise ses propres souvenirs d’enfance pour créer le personnage du narrateur (Gabriel), sa famille et ses amis, leur quartier et une galerie de portraits* habitant leur univers. A travers les yeux d’un enfant, l’histoire évoque le paradis perdu ainsi que l’absurdité et la violence de la guerre mais on y trouve aussi beaucoup de moments cocasses (drôles) qui permettent de maintenir un ton léger pendant une grande partie du livre (mais prévoyez une boîte de mouchoirs à portée de main pour quand vous en arriverez à la dernière partie).  

Il a gagné le Goncourt des Lycéens en 2016. Ce prix littéraire renommé est décerné chaque année par des lycéens (école secondaire).  

* Vocabulaire
~ de prédilection: ~ préféré
métis: une personne dont les deux parents ont des origines ethniques visiblement différentes (couleur de peau, forme des yeux…)
à jamais: une formule plus littéraire qui veut dire « pour toujours »
la trentaine: ici, environ 30 ans (on peut utiliser cette construction [article (la ou une) + chiffre + suffixe -aine] pour signifier « environ » avec les multiples de 10 de 20 à 60 et pour le chiffre 100: une vingtaine, la cinquantaine, une centaine…)
un gamin: un enfant. Au féminin: une gamine, une petite fille.
une galerie de portraits: on parle de « galerie de portraits » quand l’auteur d’un livre ou d’un film par exemple présente de multiples personnages aux caractères singuliers (particuliers, originaux, détaillés). Le focus n’est pas placé principalement sur les actions ou les lieux mais plutôt sur les personnes, comme si on admirait des portraits peints dans un musée.

  • extrait livre petit pays

This a very nice book if you’re looking for something contemporary, not too long and not too complicated (short sentences, no passé simple and uses standard level of vocabulary) but well written. The author, Gaël Faye, is originally a hip-hop singer, his style of predilection is called “slam” (akined to poetry with a musical background). He also wrote a song called “Petit Pays” (well before the book) to share his love for his country of origin. (scroll up for the video at the top of this post)

He looks a bit like Stromae and apparently people often mistake him for the well-known Belgian singer. Their resemblance comes as no surprise when you look at their background: both come from a mixed family from the same region in Africa and both their lives were forever changed by the war in Rwanda and the genocide of Tutsis in 1993-1994. Stromae was born in Belgium from a Belgian father (who was later killed in Rwanda) and a Rwandan mother. Gaël Faye, now in his mid-30s, has a French father and a Rwandan mother but he was born and raised in Burundi because many Tutsis from Rwanda were forced to leave their country after a previous war and live in exile in the small neighbourhing country (that’s why the war and the terrible genocide spread over both countries).

This novel tells us more about this background but it is mostly a coming-of-age story about Gabriel, a 10 year-old boy. It is not an autobiography but Gaël Faye put a lot of himself in this book as he’s using his own childhood memories to paint the portrait of the narrator (Gabriel), his family and friends, their neighbourhood and a gallery of characters inhabiting their world. Through the eyes of a child, we’re told about lost paradise and the absurdity of war but there are also a lot of funny moments keeping the tone rather light for a great part of the book (but keep a box of tissues handy for when you get to the last part). 

It won the Goncourt des Lycéens award in 2016. This renowned book prize is awarded by French secondary school students every year.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Enjoy this blog? Please spread the word :)